Composter : un geste en faveur de la planète

Depuis la nuit des temps, la nature recycle ses déchets organiques de manière naturelle, il suffit d’observer la forêt en automne pour voir les feuilles se décomposer. Curieux de ce phénomène, il m’a fallu comprendre comment cela fonctionne. Voici donc un partage de cette expérience qui permet en toute tranquillité de garder notre lien essentiel à la terre, tout en préservant joyeusement l’environnement.

Composter au jardin

Pourquoi composter ?

Une des premières raisons qui peut motiver chacun d’entre-nous à composter, c’est tout simplement de réduire nos déchets. Chaque habitant produit environ 60 Kg par an de matière organique compostable qui se retrouve en général dans le sac ou la poubelle tout-venant. Ces déchets non-triés sont ensuite transportés vers l’incinérateur pour être brûlés, ou à l’enfouissement. En recyclant nos matières organiques, on peut donc éviter de produire des gaz à effet de serre. Composter, c’est donc bon pour l’environnement.

Aussi, le compost a pour avantage d’être une très bonne nourriture (on parle souvent d’amendement ou d’engrais naturel) pour le sol. Il n’y a donc plus de raison de faire appel à des engrais de synthèse issus de la pétrochimie, ou a du terreau à base de tourbe pour obtenir un sol fertile. Le cycle du carbone est respecté : ce qui vient de la terre retourne à la terre.

La liste des arguments favorables au compostage est longue et l’objectif ici n’est pas de dresser une liste exhaustive. Il est tout de même essentiel de rappeler que composter est source de bien-être. Que le compostage se fasse au grand air en extérieur, ou à l’intérieur en appartement, le sentiment d’apporter sa « part du colibri » en préservant l’environnement génère un sentiment de satisfaction infime mais bien réel.

Bon, un petit dernier pour la route : à l’époque de l’ordinateur individuel, du smartphone et des écouteurs dans les oreilles, composter favorise le lien social. Le compost permet en effet de rencontrer son voisin autour du compost de quartier, un guide-composteur sympathique qui fournit des conseils, ou encore un généreux donateur de vers pour sa vermicompostière.

Dans un prochain billet, nous verrons quelles techniques permettent de composter, quelles matières sont compostables, comment se faire aider et que faire du compost mûr. En attendant, voici une petite vidéo rigolote pour vous faire patienter :

Crédit photo : Joi Ito sur Flickr
ambiance_LaSemo

LaSemo 2013 : les pieds sur terre, la tête dans les étoiles !

Pour cette 6ème édition du festival LaSemo, on garde les mêmes ingrédients, on améliore encore la recette et on change de décor pour laisser de la place aux bonnes surprises! A la recherche d’un festival authentique, enfants admis, dans un cadre enchanteur et à l’affiche alléchante ? Vous êtes à la bonne adresse… Et pour vous encourager à dévorer ce billet il y a 2 pass à gagner !

Un festival pas comme les autres et pourtant…

Si vous avez besoin de vous noyer dans un bain de foule, comme à Couleur Café ou à Dour, pour vous sentir vivre, LaSemo pourrait bien vous faire découvrir une dimension insoupçonnée  des festivals. LaSemo, c’est avant tout un univers tendre et joyeux dans lequel on voyage et que l’on a envie de partager. Plus qu’un festival musical durable, c’est une ambiance conviviale que l’on vient retrouver, un peu à la manière d’un délicieux repas de famille concocté avec amour. Chaque élément a été choisi avec minutie et le tout est assemblé avec équilibre : ici un groupe de musique décalé, là un spectacle de rue féerique, le tout saupoudré d’une délicate douceur de vivre et bien sûr mijoté à la bière locale !

L’énergie de LaSemo

Hilight Tribe au festival LaSemoSi l’objectif admis est évidemment de faire passer de très bons moments aux festivaliers, une des richesses de cet événement unique c’est la diversité de son public. Et comme il y en a pour tous les goûts (des têtes d’affiche très colorées, des spectacles de rue aussi drôles qu’époustouflants et des stands d’info pour en apprendre plus sur l’environnement et l’humain), c’est tout naturellement que chacun vient y trouver quelque chose de différent et repart la tête pleine de bonnes idées et le cœur empli de chaleur.

Une belle nouveauté cette année : trois parcours variés (famille, festif et découverte) ont été préparés pour ne rien rater de toutes les facettes de LaSemo. Chacun pourra ainsi faire connaissance avec les solutions que proposent la trentaine d’associations, faire un peu de shopping ou encore préparer son week-end de façon ludique en choisissant parmi plus de 100 spectacles proposés. Les accrocs à la technologie peuvent aussi télécharger l’application disponible sur App Store et Google Play :

Application LaSemo 2013   Si vous assistez à la 6ème édition du Festival LaSemo au parc d’Enghien, ne partez pas sans son application officielle !   Si vous assistez à la 6ème édition du Festival LaSemo au parc d’Enghien, ne partez pas sans son application officielle Androïd !

Easy-going & easy-listening

Après avoir bénéficié du magnifique cadre de l’île de l’Oneux à Hotton, LaSemo se rend cette année un peu plus accessible et centrale – mobilité douce oblige – en déménageant dans le splendide écrin de verdure du Parc d’Enghien. A moins de 40 kilomètres de Bruxelles, il est désormais beaucoup plus simple et rapide de se rendre sur place en train, à vélo (comptez moins de deux heures tout de même), ou à cheval pour les plus courageux. Les moins imaginatifs pourront toujours opter pour le bus ou une des nombreuses solutions de covoiturage.

Podium pour les Personnes à Mobilité Réduite au festival LaSemoUne fois arrivés, choisissez bien votre camping (fort ambiancé ou familial) avant de planter la tente et déplier la poussette. Si les enfants sont en effet de plus en plus nombreux (environ 100 en 2011 et plus de 1000 en 2012), ce n’est pas juste le fait de la croissance démographique mais bien parce que la plaine a été pensée afin que tout le monde se fasse plaisir. Et ce n’est que la partie émergée de l’iceberg : nombreux concerts sont traduits en langage signé pour les personnes sourdes ou malentendantes, l’accès est aussi facilité aux personnes aveugles, et des chemins de roulage ainsi qu’un podium surélevé sont prévus pour les festivaliers à mobilité réduite et leurs accompagnateurs*. Cela donne l’occasion au public festivalier classique d’imaginer les sensations de son voisin en y trouvant toujours son compte. Cet ensemble de mixité donnant un très joli mariage de convivialité…

Festival LaSemo: accessible aux personnes à mobilité réduite* En 2012, le festival LaSemo a été le mieux labellisé en Belgique francophone pour les différents types de handicaps. Plus d’informations sur www.access-i.be

Bien boire, bien manger et bien se marrer…

Vue du parc d'Enghien LaSemo 2013

Vue du Parc d’Enghien où se tiendra Le Festival LaSemo en 2013

« Le Parc d’Enghien a beau être un chef d’œuvre de patrimoine, on est quand-même là pour bien boire, bien manger et bien se marrer» nous indique le responsable du festival Samuel CHAPPEL avec beaucoup de douceur dans les yeux. Côté gastronomie, attendez-vous donc à des voyages culinaires et un large choix de plats (variante végétarienne, alternative petite quantité pour petits appétits et éviter le gaspillage). Peu de chance donc de trouver des Fishsticks avec les yeux dans les coins, sauce bicky… Pour vous désaltérer, LaSemo se tiendra cette année « dans le jardin » de la Brasserie familiale de Silly. Vous saurez donc savourer la pils et la bière spéciale de Silly: la Double Enghien, toutes deux produites localement.

Toilettes seches Kopo a LaSemoAfin de nous aider à préserver ce splendide environnement (plans d’eau, espaces boisés et prairie fleurie…), des gobelets réutilisables Kopo et des jetons boissons à base d’épluchure de pomme de terre seront à disposition. Comme ça bouts de choux et va-nu-pieds pourront marcher en toute tranquillité sur les pelouses. La part belle sera aussi faite au recyclage des déchets grâce au tapis de tri didactique (les enfants en redemandent), à la sensibilisation au compostage avec la présence attendue de Worms asbl, sans oublier les traditionnelles toilettes sèches… On vous le dit, ils ont encore pensé à tout dans l’organisation. Et si vous avez envie de connaître l’équipe de LaSemo, plusieurs pavillons d’information seront là pour faciliter échanges et rencontres avec le public.

Une programmation pleine d’inspiration

Programmation de rêve pour le festival LaSemo 2013Ok, le décor est planté, passons aux choses sérieuses… Comme de coutume, l’inénarrable incarnation du festival LaSemo, Jean Jean sera là pour présenter le programme et vous accompagner durant les 3 jours du festival. Côté musique, les habitués peuvent être rassurés, ce sont encore des valeurs sûres qui viendront vous distiller du miel pour les oreilles.

Voici une petite sélection pour vous faire saliver les papilles en commençant par vendredi avec Les Cowboys Fringants déjà venus la première année de LaSemo. Très attendus du public, ces Québécois engagés devraient provoquer beaucoup d’enthousiasme avec un concert incroyable. Pour suivre, Mes souliers sont rouges et leur musique authentique font leur retour après des années d’absence. Les amoureux du ska et des bonnes vibrations voudront absolument voir Skarbone 14. Et pour terminer la soirée sur de l’électro, Hilight Tribe saura vous faire décoller vers les voies de la Trance.

Le samedi attendez-vous à une surprise loufoque avec Cédric Gervy déjà présent lors de précédentes éditions de LaSemo. Le Grand Jojo (bientôt 80 printemps) assurera le show avec son orchestre de 15 personnes : chaleur et sourire au rendez-vous ! Une belle découverte de l’an passé, Barcella revient pour un slam musical avant de conclure la soirée sur des rythmes électro-swing.

Et voilà le dimanche qui débarque déjà avec pas moins que Les Fatals Picards, Les Ogres de Barback et aussi de la musique positive et festive d’Amadou et Marianne pour vous trémousser toute la journée.

Autre forme d’expression artistique géniale, l’art de rue, n’est pas en reste avec la très drôle équipe du Théâtre Carbonique et beaucoup d’autres artistes qui proposent des spectacles aussi touchants qu’efficaces. Le programme du week-end annonce des performances qui nous tiennent en haleine et provoquent le rire chez petits et grands – retour en enfance assuré.

Un festival au goût sucré

Vous l’aurez compris, si cet été vous avez envie de passer un week-end enchanteur, de débrancher pour un retour aux sources et en prendre pleins les mirettes, LaSemo est « The place to live ». Un peu comme un ananas au goût sucré, aux couleurs aussi chaudes qu’un fou rire et une grosse envie de faire la fête !

Infos et places pour LaSemo. Ticket un jour: 36 euros, pass 3 jours: 74 euros. Entrée gratuite pour les moins de 6 ans.

Concours: 2 places à gagner pour le samedi 13 juillet 2013 au festival LaSemo

Pour participer, c’eLogo du festival LaSemost simple:

  • Partagez ce premier billet du blog de Pagesvertes.be avec vos amis via e-mail, Twitter ou Facebook
  • Envoyez un e-mail avant le lundi 8 juillet 23h à concours-lasemo @ pagesvertes.be en indiquant vos coordonnées, et répondez à la question suivante : combien de temps dure le trajet en train vers le festival LaSemo 2013 depuis Bruxelles?

Indice sur le site de LaSemo: www.lasemo.be/2013/pratique/transport

Un(e) gagnant(e) sera tiré(e) au sort parmi les bonnes réponses !

Pour recevoir les prochains concours, inscrivez-vous à la newsletter: http://eepurl.com/mdusr